Entremets chocolat-fruits rouges { Noël }

Entremets chocolat-fruits rouges { Noël }

Je suis de retour cette semaine avec une nouvelle recette sucrée, qui est tout à fait adaptée aux fêtes de fin d’année.

J’ai toujours beaucoup aimé le mariage du chocolat et des fruits rouges. L’acidité des fruits rouges vient contrebalancer le sucre présent dans le chocolat. Ce qui donne une alliance pas du tout écoeurante et un dessert qui passe bien, même après un repas copieux.

Je suis également dans ma période « pâtisserie ». J’ai envie d’essayer tout un tas de recettes. Celle-ci a été élaborée un soir, alors que je me perdais dans les méandres de Pinterest. « Tiens, ce serait sympa un entremets à base de mousse au chocolat et de fruits rouges, non? » ai-je dit à mon Viking. Et comme il n’est jamais très contrariant quand il s’agit de goûter mes desserts, il m’a dit oui tout de suite :p

Il vous faudra un peu de matériel pour réaliser cet entremets, les indispensables étant : un cercle à entremets (le mien est réglable, j’ai fait un entremets de 20cm), et du rhodoïd pour chemiser le cercle et démouler parfaitement l’entremets. J’ai trouvé ça chez Du Bruit dans la Cuisine, je commanderai sur Internet une prochaine fois.

Il faut également penser à décongeler les fruits rouges la veille. Oui j’ai utilisé des fruits rouges alors que ce n’est absolument pas de saison. Même des framboises fraîches et des groseilles. C’est Noël, je fais ce que je veux ^^

Les ingrédients :
(pour un petit entremets de 20cm, 6 à 8 personnes selon l’appétit)

la génoise :
– 2 oeufs
– 100g de sucre
– 90g de farine
– 30g de poudre d’amandes
(il en restera un peu, c’est très bon trempé dans un chocolat chaud ^^

la purée de fruits rouges et le coulis :
– 250g de mélange de fruits rouges surgelés
– du sucre pour agrémenter selon les goûts

la mousse au chocolat :
– 200g de chocolat
– 3 oeufs
– 1cs de sucre
– 1,5 feuilles de gélatine

la décoration :
– une barre de chocolat
– des grappes de groseilles
– des framboises
– du sucre glace
– des petits coeurs en sucre

La préparation :

1. La veille, mettre les fruits rouges à décongeler au frigo, dans une passoire posée sur un saladier (pour récupérer le jus).

2. Le lendemain, presser les fruits rouges avec une cuillère à soupe pour évacuer l’excédent de jus. Les mixer grossièrement, ajouter un peu de sucre selon les goûts, réserver. Conserver un petit peu de jus dans un verre (de quoi imbiber la génoise plus tard). Verser le reste du jus dans une casserole, ajouter une cuillère de sucre, et faire réduire à petit feu jusqu’à épaississement. Le coulis est prêt, il n’y a plus qu’à le mettre au frais.

3. Réaliser la génoise. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Battre les blancs d’oeufs en neige bien ferme. Ajouter le sucre et battre pendant 1 minute : le mélange doit devenir nacré et former un bec lorsqu’on retire le fouet. A la spatule, incorporer les jaunes d’oeufs, la farine, la poudre d’amandes. Verser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, lisser pour former un rectangle, et enfourner pour 10 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Laisser refroidir.

4. Détailler un disque dans la génoise, de la taille de votre cercle. Placer le cercle sur le plat de service. Le chemiser avec le rhodoïd. Placer le disque de génoise dans le fond et l’imbiber avec un peu de jus de fruits rouges. Étaler la purée de fruits rouges, et mettre de côté.

5. Préparer la mousse. Faire ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Séparer les blancs des jaunes d’oeufs, battre les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et épaississe. Faire fondre le chocolat au bain-marie, ajouter la gélatine essorée et bien mélanger. Laisser tiédir puis ajouter dans le mélange oeufs/sucre. Battre les blancs en neige bien ferme, puis les incorporer délicatement dans la préparation.

6. Verser la mousse sur les fruits rouges, lisser et placer au frais pour au moins 2h.

7. Avant de servir, décercler et retirer le rhodoïd (ça se décolle très bien). Décorer avec des fruits frais, des copeaux de chocolat (réalisés avec un économe), du sucre glace… ce qui vous fait envie, finalement 🙂

L’idéal est de déguster cet entremets avec le coulis que vous avez préparé (ou un coulis tout fait si vous manquez de temps). Ça ajoute vraiment un petit plus.
Pour la petite histoire, j’ai voulu photographier une part de l’entremets, et j’ai donc dit à mon Viking « manges-en un peu pour qu’on puisse bien voir l’intérieur ». Je l’ai un peu aidé. J’ai pris la dernière photo in extremis, on s’est goinffrés tellement c’était bon ^^
Même si c’est très chocolaté, ça descend tout seul, croyez-moi 😀