Forêts Noires individuelles { Noël }

Forêts Noires individuelles { Noël }

Nous sommes le 1er décembre, j’estime que je peux donc commencer à vous harceler avec des recettes de fêtes. Certaines n’ont pas été aussi indulgentes que moi et ont déjà commencé depuis un moment :p

Je vous présente donc ma version d’un dessert que j’aime plus que tout : la Forêt Noire.
Il s’agit en réalité d’un entremets façon Forêt Noire, pour être exacte. Une génoise au chocolat imbibée de sirop de cerise, une couche de chantilly au mascarpone, une couche de mousse au chocolat, et quelques griottes cachées par-ci par-là.

J’ai choisi de faire des versions individuelles dans des cercles de 7cm de diamètre, car les repas de fêtes sont souvent copieux, et quand arrive le dessert, il est difficile, pour la plupart d’entre nous, de trouver encore un peu de place. Je n’ai pas ce problème, car j’ai un deuxième estomac spécialement dédié au sucré. ^^
Comme il n’y a qu’une seule couche de génoise, le dessert descendra plus facilement. La chantilly au mascarpone n’est certes pas light, mais elle est tout de même légère en bouche. La mousse au chocolat, quant à elle, n’est quasiment pas sucrée. On obtient donc un petit dessert, à mon sens, pas du tout écoeurant.

La préparation est relativement longue. Mais je vous proposerai prochainement d’autres desserts très rapides à réaliser!

Les ingrédients :

pour la génoise :
(source : Chef Nini)
– 2 x 20g de sucre
– 2 oeufs, blancs et jaunes séparés
– 25g de beurre fondu
– 10g de farine
– 10g de cacao en poudre non sucré, type Van Houten

pour la chantilly au mascarpone :
– 10cl de crème liquide entière, bien froide
– 100g de mascarpone
– 2cs de sucre glace

pour la mousse au chocolat :
– 100g de chocolat noir
– 1 gros oeuf, blanc et jaune séparés
– 1 petite cuillère de sucre
– 1/4 de feuille de gélatine

pour l’assemblage et la décoration :
– des griottes (surgelées ici, préalablement décongelées une nuit au frigo)
– des vermicelles ou copeaux de chocolat

matériel :
– petits cercles de 7cm de diamètre
– rhodoïd

La préparation :

La veille : placer les griottes surgelées dans une passoire au dessus d’un saladier pour récupérer le jus, et les laisser décongeler toute une nuit au réfrigérateur. Si vous utilisez des griottes en bocal, pensez à bien les faire égoutter avant utilisation et à conserver un peu de jus.

1. Commencer par la génoise.
Fouetter les jaunes d’oeufs avec 20g de sucre pour obtenir une préparation épaisse et crémeuse. Ajouter la farine et le cacao tamisés. Battre les blancs en neige ferme , en ajoutant les 20g de sucre restants lorsqu’ils deviennent mousseux. Ajouter aux jaunes. Verser la préparation dans un moule de 20cm de diamètre, beurré et fariné. Lisser la surface en tapotant le moule sur le plan de travail. Enfourner pour 15min à 180°. Démouler sur un torchon humide dès la sortie du four. Réserver.

2. Réaliser la crème chantilly. Penser à placer le bol et le fouet au frigo au préalable, ils doivent être bien froids, tout comme les ingrédients.
Fouetter le mascarpone pour le détendre. Ajouter la crème liquide, et battre jusqu’à ce que la préparation devienne ferme. Ajouter le sucre glace à mi-chemin, lorsqu’elle commence à épaissir. Réserver au frais.

3. Commencer le montage des entremets.
Détailler des disques dans la génoise à l’aide des cercles à entremets.
Chemiser les cercles avec une bande de rhodoïd pour faciliter le démoulage. Les placer sur une plaque ou un plat de service recouvert de papier sulfurisé.
Dans un bol, placer le jus des griottes et un peu de sucre, puis passer 30 secondes au micro-ondes, pour faire fondre le sucre.
Placer un disque de génoise au fond de chaque cercle. A l’aide d’un pinceau, les imbiber légèrement avec le jus de griottes.
Disposer quelques griottes, puis recouvrir de chantilly à hauteur, en lissant avec une cuillère à café. Mettre le restant de chantilly dans une poche à douille ou un sac de congélation dont vous couperez plus tard l’extrémité. Placer l’ensemble au frais.

4. Préparer la mousse au chocolat.
Mettre la gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide. Battre le jaune d’oeuf avec le sucre. Faire fondre le chocolat au bain-marie, ajouter la gélatine lorsqu’il est fondu. Ajouter au mélange oeuf/sucre lorsqu’il a refroidi. Battre le blanc en neige ferme et l’incorporer délicatement.

5. Sortir les entremets du frigo, disposer à nouveau quelques griottes sur la chantilly (j’en ai mis 3 par étage). Recouvrir de mousse au chocolat. Placer au frais pour 6 à 8h.

6. Passer à la décoration : décercler et retirer la bande de rhodoïd. Parsemer de vermicelles de chocolat. Former une « crotte » de chantilly au centre à l’aide de la poche à douille, et y déposer une cerise.

Et voilà, vos jolis entremets sont prêts à être servis!

Pour les finitions et la décoration, vous pouvez aussi utiliser des copeaux de chocolat, davantage de chantilly ou de griottes… Faites comme bon vous semble! 🙂
Au niveau des quantités, j’ai calculé pile poil pour mes cercles. Il me restait évidemment les chutes de génoise, que nous avons trempées dans notre café, et un peu de chantilly, qui a servi à accompagner les griottes que j’avais décongelées en trop.

Le résultat m’a beaucoup plu, c’était gourmand sans être bourratif, et sucré juste comme j’aime. Vous pouvez bien entendu sucrer davantage la mousse au chocolat, si vous n’appréciez pas trop le chocolat noir « brut ».
La génoise peut également être punchée avec un peu de kirsch.

Comme je vous le disais, c’est un dessert assez long à réaliser, surtout si on a prévu de cuisiner un repas de A à Z. Du coup, je vous proposerai, dans les prochains jours, des recettes sucrées qui ne vous prendront pas plus de 20 minutes de votre temps 🙂
A très vite!