Käsekuchen

Käsekuchen

Traduction : gâteau au fromage! Cheesecake, quoi 🙂
Mais plus précisément, c’est THE recette qui m’a fait aimer les cheesecakes depuis que je suis petite, la version allemande de ma Mamie. Tout le monde l’aime, tout le monde en redemande, et on s’y est toutes essayées dans la famille je crois, mais personne ne lui arrive à la cheville!

C’est un gâteau au fromage blanc très aérien, sur une pâte brisée. Détail qui tue : on y intègre normalement un sachet de poudre pour pudding à la vanille. Je ne parviens pas à trouver ça en France, ma grand-mère a son fournisseur en Allemagne (mon grand-oncle). Et donc, j’y ai mis un sachet de préparation pour crème pâtissière.

Mon viking y a goûté, il en a pris deux parts d’affilée. Je pense que le jour où ma grand-mère nous en fera un, il le mangera en entier ^^
Par contre, j’aurais vraiment dû égoutter mon fromage blanc assez longtemps, c’est fou la quantité d’eau qu’on y retrouve, même quand on achète une bonne marque. Du coup, le fond de mon Käsekuchen était semi-crémeux semi-liquide, et la pâte un petit peu trop molle. Je ferai mieux la prochaine fois! Sinon, on a qu’à dire qu’on est dans Top Chef et que je viens d’inventer le cheesecake-coeur-coulant, non mais.

Les ingrédients :
(pour un moule à charnière de 17cm de diamètre)

– 1 pâte brisée sucrée (maison ou non)
– 450g de fromage blanc
– 1 oeuf entier
– 2 oeufs blancs et jaunes séparés
– 1 sachet de poudre pour crème pâtissière
– 100g de sucre

La préparation :

1. Chemiser le moule de papier sulfurisé uniquement dans le fond en découpant un disque de papier sulfurisé.

2. Disposer la pâte brisée dans le moule, en remontant bien sur les bords, jusqu’en haut. J’ai fait ma pâte maison. Pour que ce soit plus joli, j’ai mis un disque de pâte dans le fond de mon moule à charnière. Puis j’ai fait les bords : j’ai étalé le reste de pâte brisée et j’ai découpé une bande de pâte de la hauteur de mon cercle, et de la même circonférence que celui-ci. Tu sais que tu as touché le fond quand tu te mets à faire de la géométrie pour faire des cheesecakes. (Pour info, circonférence = diamètre x π).

3. Placer le moule au frigo pour que la pâte se fige.

4. Préparer l’appareil : dans un saladier, mélanger le fromage blanc, l’oeuf et les jaunes d’oeufs, le sachet de poudre pour crème pâtissière, et le sucre.

5. Battre les blancs d’oeufs en neige ferme, puis les incorporer délicatement à la préparation précédente.

6. Verser le tout dans le moule, puis enfourner dans un four préchauffé à 180°C pour 40 minutes environ. Le dessus doit être bien coloré, et le gâteau encore légèrement tremblotant dans le centre. Laisser refroidir dans le four, puis placer au frais pour une nuit.

Comme d’habitude pour la cuisson, tout dépend de votre four, cela pourra être plus ou moins long. Si vous trouvez que le dessus colore trop, et que le centre manque encore de cuisson, vous pouvez recouvrir d’une feuille de papier alu.
Si le cheesecake gonfle puis retombe, pas d’inquiétude, c’est normal avec cette recette 🙂
En tout cas, ça se mange sans faim, c’est super léger en bouche, et avec une touche de citron en plus, vous ne pourrez jamais y résister! 🙂
Comme je le disais en début d’article, il est préférable de bien égoutter le fromage blanc, en le laissant poser dans une passoire recouverte d’une gaze très fine ou d’un torchon propre, par exemple. En faisant quelques recherches, j’ai également vu des recettes qui préconisent de mettre un peu de semoule sur la pâte pour absorber le trop-plein de liquide!
En tout cas, je le trouve très beau mon Käsekuchen, et il était également très bon; je n’en avais pas fait depuis très longtemps, mais je compte bien reproduire l’expérience jusqu’à le réussir parfaitement! C’est du fromage blanc, on peut se lâcher :p