Mousse au chocolat { Mes Classiques }

Mousse au chocolat { Mes Classiques }

Qu’y a-t-il de meilleur qu’un dessert fait maison? Rien! Et quand le dessert en question est aussi simple et rapide à réaliser que celui-ci, il n’y a pas de raison pour éviter de le préparer soi-même. Je vous propose aujourd’hui ma recette de mousse au chocolat, prête en 10-15 minutes, et inratable! Croyez-moi, vous allez arrêter d’acheter des mousses industrielles au goût de polystyrène 🙂

C’est une recette que j’ai fait, refait et re-refait jusqu’à trouver la dose de chocolat qui me convienne. Je n’aime pas la mousse au chocolat au lait, que je trouve écoeurante, et encore moins celle au chocolat blanc. J’utilise du chocolat noir à 52% de cacao et c’est parfait.

Cette mousse est bien ferme et légère à la fois. Je crois que ça se voit bien sur la dernière photo *_*
Je voulais la faire goûter à mon viking pour comparer avec la sienne, et verdict : il s’est régalé avec la mienne ^^

Les ingrédients :

– 120g de chocolat noir
– 3 oeufs (blancs et jaunes séparés)
– 2 à 3 cs de sucre (ou pas de sucre du tout, c’est très bien aussi)

La préparation :

1. Dans un saladier, battre les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

2. Faire fondre le chocolat au micro-ondes, par tranches de 30 secondes en mélangeant à chaque fois, jusqu’à ce qu’il soir fondu et lisse. L’ajouter à la préparation précédente.

3. Dans un autre saladier, battre les blancs d’oeufs en neige bien ferme. Les incorporer au mélange oeufs/chocolat en 3 fois, sans les casser. Il suffit pour cela de « soulever » la pâte en tournant le poignet. Pas simple à expliquer ^^

4. Verser dans 4 ramequins et placer au frigo pour 6h minimum.

On voit de suite si la mousse est réussie, lorsque vous la versez dans les ramequins, si la préparation tient et ne s’affaisse pas, et si vous devez tapoter un peu le ramequin contre le plan de travail pour lisser la surface, c’est très bon signe!
Beaucoup de recettes contiennent du beurre mais je ne trouve vraiment pas ça indispensable, ça n’apporte rien, à part du gras. Même si je revendique que le gras c’est la vie, dans ce cas précis je peux très bien m’en passer 🙂